Joseph Beuys "une figure dans le chamanisme artistique"

Aller en bas

Joseph Beuys "une figure dans le chamanisme artistique"

Message par Chinayado le Mer 15 Aoû - 0:27

Joseph Heinrich Beuys, né le 12 mai 1921 à Krefeld est un artiste allemand qui a produit nombre de dessins, sculptures, performances, happenings, vidéos, installations et théories, constituant un ensemble artistique très engagé politiquement. Il emploi de façon récurrente les mêmes matériaux à la suite d’événements qui ont profondément marqué sa vie. Pilote de la Luftwaffe sur le front russe pendant la Seconde Guerre mondiale, il s’écrase en Crimée. Retrouvé par une patrouille allemande, Beuys raconte alors qu'il a été recueilli par des nomades tartares qui l'ont nourri de miel et qu'il était revenu d'entre les morts, couvert de graisse et enroulé dans des couvertures de feutre. Tout son travail artistique tourne autour de sa vie et son expérience de la mort ce qui fait de sa vie artistique un labyrinthe chamanique initiatique. Il invente l'œuvre d'art total qui inclue sa vie, son travail et sa place d'homme dans la société et par ses actions, il souhaitait contribuer à la guérison la société ou plutôt à l'amener à se guérir elle-même par l'art. Pour lui « le seul acte plastique véritable, consiste dans le développement de la conscience humaine».

L'oeuvre qui l'a rendu célèbre en performance est celle avec le coyote. - I like americans and americans like me-


L'idée cohabiter avec un coyote durant trois jours.
Le coyote, animal sacré pour certaines populations amérindiennes, occupe dans l’imaginaire occidental le statut de vermine. Joseph Beuys affirme la nécessité de se réconcilier avec cet animal, et souhaite incarner par cette action la rencontre de l’homme moderne avec une spiritualité perdue. En rappelant l’importance que le coyote a pu avoir par le passé, il invite également les Etats-Unis à se confronter au massacre des populations natives d’Amérique du Nord. Joseph Beuys, qui avait refusé de fouler le sol américain pendant la guerre du Vietnam, semble étendre aux Etats-Unis une démarche qu’il avait jusqu’alors menée en Allemagne : tenter de soigner un peuple en lui faisant affronter les pages les plus sombres de son histoire.
http://www.newmedia-art.org/cgi-bin/show-oeu.asp?ID=150000000034296&lg=FRA

J'aime particulièrement un autre de ses travaux... - Le piano- ou - The Plight-
Le visiteur pénètre dans un espace claustro-phobique formé de deux pièces se succédant en L et dont les murs sont couverts de rouleaux de feutre. C'est un parcours du combattant la configuration obligeant le visiteur à se courber. C'est un rite de passage dans une expérience thermique et acoustique, le feutre emmagasinant la chaleur et amortissant les sons.
Au bout du périple de la première salle, un piano à queue attend le visiteur qui se voit confronté à un double silence, celui de l'environnement et celui du piano accompagné d'un tableau avec des portées vides. Le spectateur se retrouve en situation d’écoute et devient le son premier de cette « installation silencieuse » qui valorise son potentiel sonore. Le passage vers la seconde salle oblige à nouveau les visiteurs à se courber pour la trouver vide, les forçant a revenir sur leurs pas et à quitter l'installation en reproduisant à nouveau les mêmes postures. Le dispositif invite ainsi à une réflexion sur la liberté et la prise de conscience du potentiel créateur en chacun de nous.

avatar
Chinayado
Gardien

Messages : 110
Date d'inscription : 22/07/2018

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum